Qu’est-ce que la créativité? Voici une approche…

Pub vocale, search, data… À quoi ressemblera la publicité sur les assistants intelligents ?
mars 18, 2019
Top publicités du mois.
mars 21, 2019
Show all

Atribución Certains droits réservés par Bohman

La créativité décrit — de façon générale — la capacité d’un individu ou d’un groupe à imaginer ou construire et mettre en œuvre un concept neuf, un objet nouveau ou à découvrir une solution originale à un problème.

Elle peut être plus précisément définie comme « un processus psychologique ou psycho-sociologique par lequel un individu ou un groupe d’individus témoigne d’originalité dans la manière d’associer des choses, des idées, des situations et, par la publication du résultat concret de ce processus, change, modifie ou transforme la perception, l’usage ou la matérialité auprès d’un public donné. » Elle croise notamment la créativité individuelle avec la sérendipité ; l’aptitude à utiliser des éléments trouvés alors qu’on cherchait autre chose.

Opérationnellement, la créativité d’un individu ou d’un groupe est sa capacité à imaginer et produire (généralement sur commande en un court laps de temps ou dans des délais donnés), une grande quantité de solutions, d’idées ou de concepts permettant de réaliser de façon efficace puis efficiente et plus ou moins inattendue un effet ou une action donnée.

La créativité s’évalue donc — en peinture comme en architecture, en design, en musique, en cinéma ou en mathématiques, dans l’industrie et les services, la médecine ou psychothérapie, l’humour, etc. — par les délais de réponse, la rapidité de production, la quantité de solutions, l’efficacité puis l’efficience et l’originalité.

Les substantifs « créateur » et « créatif » et les adjectifs « créateur » et « créatif » doivent être considérés à part et ne pas être utilisés pour définir la créativité sous peine de définitions circulaires.

Acte de créer quelque chose de nouveau.

Le sens commun la définit seulement comme l’acte de créer quelque chose de nouveau.

  • Bien que simple en apparence, c’est un phénomène complexe. Il doit être mis en perspective avec la psychologie, la psychologie sociale, les sciences cognitives, l’intelligence artificielle, la philosophie, l’histoire, l’économie, la gestion, la stratégie et bien d’autres sujets.

À la différence de beaucoup de phénomènes de la science, il n’y a pas une seule définition qui fasse autorité. À la différence de beaucoup de phénomènes en psychologie, il n’y a pas de technique standardisée de mesure.

  • La créativité est attribuée à des processus cognitifs, l’environnement social et la personnalité. Elle est associée au génie. Certains prétendent qu’elle peut être apprise par des techniques de créativité. Bien que souvent associée à l’art et à la littérature, c’est aussi une part essentielle dans l’innovation et l’invention très utile dans de nombreux métiers.

  • L’acte créatif peut être considéré comme le fruit d’une volonté de puiser quelques informations provenant de la mémoire (logique ou irrationnelle) et de les réorganiser d’une manière nouvelle, poussée par l’imagination, l’instinct, l’inspiration, les émotions fortes, voire l’usage de substances générant des endorphines ou tout autre moyen qui pousse le créateur en dehors des “sentiers battus”, telle l’absinthe de Rimbaud en son temps. La lecture, comme de nombreuses autres activités demandant un effort d’imagination, peut être un stimulant de la créativité. De nombreuses qualités de l’enfance – telles que l’imagination, la spontanéité, la sensibilité – sont fréquemment associées aux conditions qui favorisent la créativité.
  • Approche pratique – Il n’y a toutefois véritable créativité que s’il y a mise en application pratique, la réalisation d’une œuvre. C’est seulement alors qu’on peut parler d’acte créatif et non de simple imagination. Hans Joas parle par contre de la ‘créativité de l’agir’. L’expérience n’est pas collectible car elle appartient à l’espace de l’expérience individuelle et non de la connaissance partagée. Mais l’expérience ne pourrait-elle pas prétendre à la dimension de “réalisation”. Afin de se dégager de cette dualité, des concepts tels que celui de l’expression ou de la création sont bien utiles. En effet, ils recouvrent à la fois l’action et le résultat de celle-ci, sans distinction.

Si le travail de “copie” peut exiger de la rigueur, du soin, le travail de “création” semble faire appel à des circuits neuronaux originaux (schémas heuristiques, croisement de plusieurs cultures, etc.) donnant naissance à quelque chose de totalement nouveau.

L’acte créatif, qualifié aussi d’œuvre de l’esprit, protégée par les lois sur la propriété intellectuelle, reste encore très mystérieux et trouble parfois les personnes créatrices elles-mêmes.

Capacité à trouver des solutions originales.

Dans une acception plus large dépassant la seule expression artistique, la créativité peut être considérée comme la capacité d’apporter ou de faire trouver des solutions originales aux problèmes d’adaptation auxquels chaque être humain est confronté. En ce sens, elle devient, en tant que telle, une méthode de résolution de problèmes, comme en négociation ou en médiation où l’inimaginable discussion « entre les parties peut ouvrir la voie à une solution qui semblait impossible… »

Selon la vision classique de la créativité fondée par Guilford (1956) sur le principe dichotomique divergence/convergence, la démarche créative commence par la reconnaissance d’un problème. À partir de là, un processus de divergence s’engage, et finalement se termine, par convergence, dans une nouvelle solution du problème.

Amabile, Lubart, MacKinnon, Ochse, Sternberg, dans la Psychologie de la créativité de Todd Lubart « La créativité est la capacité à réaliser une production qui soit à la fois nouvelle et adaptée au contexte dans lequel elle se manifeste ». Dans cette définition : « nouvelle » se comprend comme originale et imprévue.

Atribución Certains droits réservés par creativedc

Processus créatif

La créativité est un processus mental impliquant la génération de nouvelles idées ou concepts, ou de nouvelles associations entre des idées et des concepts préexistants.

Les interviews (Voir le site Im-Boot) d’une centaine de professionnels et experts en créativité montrent que :

  • leurs processus créatifs ne sont pas ceux qui sont décrits dans les livres
  • Ils n’utilisent pas pour eux-mêmes les méthodes qu’ils commercialisent ou préconisent.

L’observation montre que les êtres humains n’ont pas la capacité d’imaginer quoi que ce soit d’étranger à leur univers. Par exemple, les personnages et paysages de science-fiction laissent apparaître des extraterrestres et des paysages lointains qui sont des humanoïdes ou des animaux enlaidis ou embellis, des paysages connus transformés. Tout n’est que transformation.

Il existe d’ailleurs un consensus des experts en créativité qui ont montré que la créativité “ex-nihilo” (à partir de rien) n’existe pas. La créativité fait toujours référence à au moins un élément connu. L’histoire des grandes découvertes et des œuvres d’art montre comment les créateurs ont utilisé l’existant à leur disposition pour créer quelque chose de nouveau. L’étude des grandes découvertes et des œuvres d’art met aussi en évidence que tous les créateurs ont utilisé l’existant à disposition ainsi que le savoir disponible pour faire apparaître un élément nouveau de réalité et que la transformation qui en a résulté, repose toujours  sur des hypothèses travaillées les unes après les autres pour explorer les possibilités multiples de résultat et de chemin que laisse apparaître toute idée de départ.

La physique quantique nous dit aussi que notre monde est fait de possibles. Il y a donc une adéquation avec les éléments nouveaux possibles mis en lumière par le processus créatif.

Les lois de fonctionnement de la créativité reposent sur des mécanismes simples, efficaces et rigoureux comme tout ce que la nature a mis en place, communs à tous et utilisables par tous, pour faire face à la totalité du champ des créativités et pour explorer les possibles de façon sûre. L’exploration des possibles laisse apparaître, à chaque fois, plusieurs solutions possibles, voire un très grand nombre.

Le processus créatif doit être assez puissant pour explorer tous les possibles. Ces mécanismes simples et puissants sont nombreux dans la nature. Il existe de nombreux systèmes  complexes pouvant atteindre un nombre presque infini de possibilités  reposant sur une combinaison ou l’utilisation d’un très petit nombre d’éléments ou de symboles.Par exemple, la musique avec ses 7 notes, le calcul avec ses chiffres de 0 à 9, l’ADN avec ses 4 acides aminés, l’informatique avec un système binaire (0, 1,), l’écriture avec les lettres de l’alphabet.

Selon les sciences cognitives, toute action qu’on entreprend, y compris une réalisation créative, peut être ramenée à un dénominateur commun simple, à savoir : résoudre un problème. Car toute action est définie comme la nécessité de changer une situation A en une situation B. Nous utilisons une démarche intellectuelle de conception pour créer et inventer des solutions à des problèmes complexes dont le résultat n’est pas connu, ni la méthode pour y arriver. Pour créer, nous partons d’une idée (A), le plus souvent simple et banale, qui n’est pas une création, mais seulement une idée au stade d’idée, pour aller vers un résultat escompté (B), qui lui sera la création concrète.

Ce processus repose une démarche hypothético-déductive qui consiste à explorer des hypothèses successives dans le but d’arriver au résultat voulu, non connu dans le détail. Nous devons travailler chaque hypothèse successivement pour vérifier si elle permet d’atteindre le résultat souhaité. Le processus mental créatif qui sous-tend la créativité est une démarche scientifique, rigoureuse et simple, basée sur un raisonnement hypothético-déductif qui permet de faire face à l’exploration des possibles et à la variété presque infinie des créations possibles. Si ce processus créatif permet dans l’absolu de créer à l’infini puisque tout élément peut être remanié, nous sommes malgré tout, chacun notre propre limite à nos créations puisque la réalisation concrète d’une idée de départ repose aussi sur notre talent, notre habileté et notre savoir-faire. Nous avons en fait, chacun un style créatif et nous ne pouvons créer que ce que nous sommes capables de créer.

Facebook
Twitter
Linkedin0
Google+0
GMail0
SMS0
Whatsapp0
Positive SSL