Migration de site web CMS

HUMAN… Le film, trois ans de collecte d’histoires réelles de 2000 femmes et hommes dans 60 pays.
février 19, 2020
Comment devenir influenceur sur Instagram ?
février 26, 2020
Show all

Moderniser un site, accéder à de nouvelles fonctionnalités ou faciliter la création de contenu : les raisons de changer de CMS sont nombreuses. Mais ce changement entraîne alors la migration du site, une opération sensible. Voici les étapes à suivre pour limiter les risques de cette opération.

Qu’est-ce que la migration d’un site ?

La migration d’un site consiste à transférer un site web pour une ou plusieurs des raisons suivantes : changement de CMS, changement d’hébergeur, changement de nom de domaine, fusion de pages. La migration peut avoir un impact sur le référencement des pages du site sur les moteurs de recherche.

Migrer un site web : les implications

La modification des pages d’un site déjà référencé par les moteurs de recherche a forcément un impact sur son positionnement. Une migration de site réalisée avec soin peut limiter les impacts négatifs sur le référencement. À l’inverse, un site bien positionné peut perdre des positions en raison d’un certain nombre d’erreurs :

  • Perte d’indexation du site.
  • Duplication de contenu.
  • Erreurs 404 et contenu manquant.
  • Structure du site non optimisée.

Les implications existent aussi au niveau des utilisateurs. Il y a des risques que les internautes qui ont l’habitude de visiter un site web ne reviennent pas sur celui-ci si le contenu qu’ils recherchent est manquant. Les opérations de correction suite à une mauvaise migration de site sont multiples et complexes. C’est pourquoi cette opération est considérée comme très délicate par les administrateurs de sites web.

Les risques d’un changement de CMS

Utiliser un nouveau CMS (système de gestion de contenu) peut être nécessaire pour plusieurs raisons :

  • Passer à une version plus récente du CMS, plus sécurisée et adaptée aux appareils mobiles.
  • Profiter d’un CMS plus rapide, moins cher et offrant plus de fonctionnalités.
  • Mettre le site en conformité avec les standards du web.

La migration du site vers un nouveau CMS implique un changement d’URL des pages. En effet, il est déconseillé de supprimer le contenu existant pour repartir de zéro. Cela réduirait à néant tous les bénéfices acquis par le travail SEO effectué sur les anciennes pages. Pour autant, il faut éviter de dupliquer le contenu existant, car cela est sanctionné par Google. Avec les redirections 301, il est toutefois possible d’éviter ces problèmes.

Les étapes de la migration d’un site web

La migration d’un site web dans le cas d’un changement de CMS se fait en trois grandes étapes.

  • Préparation de la migration, avec un audit du site existant et la récupération de son contenu.
  • Migration du site, avec notamment l’activation des redirections.
  • Contrôle post-migration, pour vérifier les erreurs et suivre les performances du nouveau site.

Préparation de la migration du site

Réaliser un crawl du site à migrer

Cette première étape consiste à utiliser un robot d’indexation pour « scanner » le site et obtenir sa structure complète (sitemap), ses URL ou encore ses balises. Cela permet notamment de détecter des erreurs. À ce stade, il est aussi nécessaire de réaliser un audit des pages du site pour connaître leur position dans les résultats des moteurs de recherche, le trafic, le nombre de clics générés ou encore le nombre de liens entrants. Le but est de savoir quelles sont les pages les plus optimisées et de pouvoir comparer les performances du site avant et après la migration.

Corriger le site avant migration

S’il existe des erreurs détectées lors de la phase d’indexation, autant les corriger plutôt que de les copier sur le nouveau site. Il convient donc de corriger les erreurs 404, les liens morts, la duplication de contenu ou encore les balises meta qui sont dupliquées.

Sauvegarder le contenu du site

Tout le contenu du site (articles, photos, vidéos) est stocké dans une base de données. Il est conseillé de sauvegarder ce contenu en exportant la base de données, afin d’y avoir accès en cas de problème lors de la migration.

Migration du site

Tester la migration

Il est fortement recommandé d’effectuer une migration test dans des conditions aussi réelles que possible. Cela est envisageable par exemple en transférant les données vers le nouveau CMS installé en local. Cette opération peut aider à mieux appréhender les erreurs lors de la migration.

Transfert des données vers le nouveau CMS

Pour transférer le contenu du site vers le nouveau CMS, il faut importer la base de données sauvegardée précédemment dans le nouveau CMS. La solution la plus simple pour transférer les données vers le nouveau CMS est l’utilisation d’un script ou d’un outil spécifique, qui effectuera automatiquement la migration.

Activer l’accès des robots Google au site

Le contenu dans le nouveau CMS doit désormais pouvoir être référencé par Google. Il faut pour cela permettre l’accès du site au Googlebot en créant le fichier robots.txt à la racine du site.

Activation des redirections

Les anciennes pages doivent être redirigées vers les nouvelles, grâce à la redirection 301 et ainsi éviter les erreurs 404. Il est possible d’effectuer massivement ces redirections grâce à des extensions intégrées aux CMS.

Contrôle post-migration

Vérifier le nouveau site

Utiliser la Google Search Console pour vérifier que Google a bien accès à toutes les pages du site. Dans les semaines qui suivent la migration, cet outil fera apparaître les erreurs 404 et autres erreurs de crawl. L’administrateur de site peut alors les corriger une à une.

Analyser les performances du nouveau site

Il est essentiel de mesurer l’impact de la migration en surveillant les performances du nouveau site (trafic, vitesse de chargement des pages, positionnement SEO) en comparant celles-ci avec l’ancienne version. Quelques semaines sont parfois nécessaires avant que le site retrouve sa position initiale dans les résultats des moteurs de recherche. Toutes ces opérations de contrôle peuvent être réalisées avec Google Analytics.

Supprimer l’ancien site

Lorsque toutes les pages du nouveau site sont indexées et que toutes les redirections 301 sont prises en compte, l’ancienne version du site n’est plus nécessaire et peut donc être supprimée.

Par: Isabelle Daumas

De: blog.hubspot.fr

Facebook
Twitter
Linkedin0
GMail0
Whatsapp0
Positive SSL